04/04/2008

je vais m'absenter

zpzm9aexay9je dois m'absenter quelques jours , en effet je n'ai pas vu ma famille depuis début décembre, donc là je pars une semaine,les évènements de ces derniers jours vont me permettre de réfléchir à ma situation et là je ne peux pas le faire seule; comme je m'entends bien avec ma maman j'ai besoin d'elle donc je prends du recul et je vais aller la voir; suite à mon divorce et différends évènements , mon papa a beaucoup culpabilisé et se retrouve aujourd'hui dans un état où il n'est plus dans notre monde( on a du le placer en maison, chose qui n'a pas été facile, la dernière fois que je l'ai vu il pleurait voilà le pouvoir d'un manipulateur ,détruire les autres autour !!!!!) il ne sait pas que je viens les voir, il est heureux maintenant , maman ne pouvait plus s'en occuper seule; alors je vus souhaite de passer une bonne semaine , et je revindrais bient^t , en espèrant arriver à vous dire que tout va bien ; alors bien amicalement à vous tous qui viendrez me passer un petit bonjour ;

à bientôtrosedubien
 

13:09 Écrit par rose du bien dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

si proche de mon histoire d'il y a 14 ans
difficile à vivre, mais si enrichissante avec le recul, tomber pour mieux revenir, j'y crois puisque cela est du passé aujourd'hui,
toute belle semaine
bisous

Écrit par : nanny | 05/04/2008

Répondre à ce commentaire

*** comme promis je parcours votre blog d'article en article

je connais cette violence, cette humiliation, cette douleur qui detruit tout sur son passage
parce que je l'ai vecu en tant qu'enfant avec un pere qui n'epargnait ni ma mere ni moi mais egalement parce que je l'ai vecu en tant que jeune femme avec mon ex petit copain...

un message de soutien parmis tant d'autre mais je sais qu'on a besoin de se sentir entouré pour se reconstruire

je vous souhaite plein de courage

et n'oubliez pas; quelque soit la longueur de la nuit, le soleil fini toujtours par se lever

amicalement
ophelie

Écrit par : ophelie | 07/04/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.