25/03/2008

mon espoir

 

je sais que le mieux pour arriver à s'en sortir c'est de savoir tiré un trait sur le
passé , mais je n'y arrive pas , les personnes autour de moi me disent qu'il me faudra

du temps, mais combien de temps!!!

dans mon histoire, je me suis arrêter au moment où on est arrivé dans ce village.au début, ça allait

il était content que l'on soit venu le rejoindre, il était commerçant ambulant, il faisait les marchés de

 la région, moi je ne travaillais pas mais je ne peux pas me plaindre, il avait un peu changé alors je

me suis dit que c'était peut-être ce qu'il fallait. Erreur, il y avait toujours des fois des coups de colère

 mais pas vraiment de la violence en elle-même. J’ai commencé à connaître des personnes , à

m'inscrire dans des associations pour
voir du monde, et là je redevenais populaire.
et sa jalousie à

 recommencer, ils insultaient les clients sur le marché, et au bout d'un an environ son seul travail ne

 suffisait plus pour qu'on vive. Alors j'ai retrouvé du travail, et lui a déposé le bilan.
il a fait une

demande d'emploi là où je travaillais et il a été embauché. c’était ma perdition.il se mêlait de tout

allait voir mon patron prenait les décisions pour mes horaires, en conclusion j'ai rapidement eu des

problèmes de santé, et en 2000, j'étais
souvant
arrêtée.

11:18 Écrit par rose du bien dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.